Partagez | 
 

 Yamadô, la Voie de la Montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Divinité
Admin
avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 03/04/2017

MessageSujet: Yamadô, la Voie de la Montagne   Ven 7 Avr - 17:24

Le Yamadô est un art martial redoutable exigeant une force et un physique hors du commun. En effet, ces guerriers formidables emploient des armes si lourdes que le commun des mortels est incapable de les employer efficacement : Masses d'armes terrifiantes, Tetsubô, épées ogres, chaînes de guerre ou encore boulet chaîné, la seule évocation de la panoplie des armes du Yamadô laisse imaginer des guerriers terrifiants, à la force monstrueuse. Le sommet ultime de l'art du Yamadô est d'être capable de maîtriser toute l'étendue de sa force primordiale, tout en gardant un équilibre solide.


Citation :
Informations

Utilisation à travers le monde : Très peu d'humains maîtrisent le Yamadô, en raison de la force colossale qu'il faut être capable de développer. Cependant, certaines forces de la nature, repérées dès le plus jeune âge par les Samouraïs, sont formées et entraînées pour devenir des soldats redoutables, via cet art. Mais, avant tout, le Yamadô est l'apanage des Ogres, des démons et des Esprits de la Montagne.
Avantages : La force terrifiante des techniques du Yamadô à pour avantage de couvrir de larges amplitudes. Les coups sont souvent mortels, assomment ou brisent plusieurs os ; les coups sont même si violents que toute armure est littéralement obsolète pour s'en protéger. Parer est également proscrit : les armes sont si robustes et les attaques si violente que les armes se brisent...
Inconvénients : Exige une force monumentale, ainsi qu'un entraînement physique intense et soutenu pour parvenir à maintenir l'équilibre avec de telles armes. De plus, les mouvements sont si amples et difficiles à arrêter qu'un pratiquant de cet art ne doit pas avoir d'alliés trop proches,
sous peine de les blesser sérieusement !


Pratiquants célèbres :

-Jin'Rai, le Tonnerre est une créature ou un individu qui fait l'objet d'une légende. Il est représenté sur les estampes populaires comme un immense Oni jaune et rouge, crâchant la foudre et maniant un gigantesque Tetsubô. Les Ogres le vénèrent comme un demi-dieu gardien de la Montagne.

-Toru, ancien Champion de la Province du Riz est un paysan qui fut kidnappé par le Daimyo de sa province alors qu'il n'était même pas encore âgé de six ans. Repéré par les samouraïs comme étant un "Kamiyouji", un "Enfant des dieux" (surnom donné à ceux qui sont doués d'une taille et d'une constitution exceptionnelle, des forces de la nature), et on l'entraîna jusqu'à ce qu'il devienne une véritable machine à tuer. Haut de plus de deux mètres et presque aussi large, on dit qu'il a la force de dix hommes et l'appétit de cent. C'était, paraît-t-il, un camarade joyeux, téméraire et sympathique, mais terrifiant lorsqu'il combat. On dit qu'il quitta le champ de bataille pour rejoindre les Arpenteurs (dont il est le Cinquième), groupe d'aventuriers légendaires liés par un destin commun.

-Koga, le Guerrier aux Mille Cicatrices est réputé pour être le meilleur guerrier des peuples de la Montagne. Ogre exalté par ses guerriers, Koga est un Seigneur de Guerre réputé pour être immortel, courageux et redoutable chargeant toujours à la tête de ses hommes lors des batailles. Il est armé d'une immense épée ogre de sa propre fabrication, dont la seule vue suffit à faire pâlir les plus valeureux samouraïs de l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niwanokami.forumactif.com
 
Yamadô, la Voie de la Montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voie de la Navigation
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La douleur de la montagne.
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niwa No Kami :: Tutorial :: Terrain d'entraînement :: Arts Martiaux (Armés)-
Sauter vers: